Les limites, les murs de Paris

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Enceinte de Lutèce

Plaque rue de la Colombe
=> Enceinte gallo-romaine de Paris

Enceinte gallo-romaine, dite aussi de Lutèce, début du IVe siècle, sur l'île de la Cité.

On trouve des vestiges rue de la Colombe.

Première enceinte médiévale

=> Première enceinte médiévale de Paris

Au cœur de Paris, à l'angle de la rue de Rivoli et de la rue de l'Arbre Sec, l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) a dégagé en 2009 les vestiges de la première enceinte médiévale de la ville[1] [2].

Située rive droite, entre la Seine et l'enceinte de Philippe Auguste, et datée approximativement du Xe ou XIe siècle.

Voir la carte sommaire ci-dessous.

Deuxième enceinte médiévale dite de Philippe Auguste

N°11 et 13 rue du Louvre : vestige d'une tour de l'enceinte de Philippe Auguste
=> Enceinte de Philippe Auguste

La plus ancienne des enceintes de Paris dont on connaisse le tracé avec précision Construite sur ordre de Philippe Auguste de 1190 à 1215, elle englobait un espace de 253 hectares et était d'une longueur de 2500 mètres sur la Rive gauche et 2600 sur la Rive droite[3].

Le rempart mesurait de six à huit mètres de hauteur, voire neuf en comptant le parapet, pour une épaisseur de trois mètres à la base. Composée de deux parois murales de moyen appareil entre lesquelles on avait introduit des pierres et du mortier pour la renforcer, la muraille possédait un chemin de ronde d'environ deux mètres et des créneaux. On y accédait par des échelles adossées au mur ou par les escaliers des portes[4].

L'enceinte de Philippe Auguste traversait les actuels 1er, 4e, 5e et 6e arrondissements de Paris.

Voir la carte sommaire ci-dessous.

Enceinte de Charles V

=> Enceinte de Charles V

Construite de 1356 à 1383, elle englobe 439 hectares, elle n'étend l'enceinte de Philippe-Auguste que sur la rive droite. Après l'édification de cette enceinte, la ville de Paris fut divisée en 16 quartiers :

Cité : La Cité
Rive droite : Saint-Antoine, Quartier Saint-Gervais, Quartier Sainte-Avoye, Sainte-Opportune, Saint-Honoré, Saint-Germain l'Auxerrois, Saint-Eustache, Saint-Denis, Saint-Martin, Les Halles, La Verrerie, Saint Jacques de la Boucherie, Saint-Jean de Grève
Rive gauche : Maubert, Saint-André-des-Arts

A l'est et au nord, l'enceinte fut édifiée sur un ancien lit de la Seine.

Voir la Carte sommaire ci-dessous.

Enceinte de Louis XIII dite des Fossés jaunes

=> Enceinte de Louis XIII dite des Fossés jaunes

Construite de 1633 à 1636, elle n'étend l'enceinte de Charles V que sur la rive droite (dans les actuels 1er et 2e arrondissements).

L'origine du nom Fossés jaunes viendrait de la couleur de la terre.

Cette enceinte est détruite à partir de 1660, une nouvelle chaussée est créée : le « Nouveau Cours » (futurs Grands Boulevards). Certaines portes fortifiées sont remplacées par des arcs de triomphe : porte Saint-Denis, porte Saint-Martin.

Voir la Carte sommaire ci-dessous.

Enceinte - ou mur - des Fermiers généraux

=> Mur des Fermiers généraux‎

Le mur des Fermiers généraux est construit juste avant la Révolution à partir de 1785. Il n'était pas destiné à assurer la défense de la capitale mais à forcer le paiement à la Ferme générale de l'octroi dû sur les marchandises. Il fut détruit en 1860 lors de l'extension de Paris jusqu'à l'enceinte de Thiers. Cette enceinte englobe 3370 hectares et mesure 24 kilomètres.

Le mur des Fermiers généraux entoure approximativement les onze premiers arrondissements actuels. À l'époque de la construction du mur, la ville couvrait approximativement les 6 premiers arrondissements actuels, avec une superficie de 1103 hectares.

Les passages ménagés dans l'enceinte s'appelaient des barrières.
Voir les barrières du mur des Fermiers généraux (liste, carte, liens vers les articles des barrières, ...).

Voir la carte sommaire ci-dessous.

Enceinte fortifiée de Thiers construite de 1841 à 1844

=> Enceinte de Thiers

L'enceinte de Thiers est construite de 1841 à 1844, suite à une loi due à Thiers. Elle englobe 7802 hectares, recouvrant à peu près les boulevards des Maréchaux actuels, avec un glacis s'étendant jusqu'à l'emplacement du boulevard Périphérique. Elle est détruite de 1919 à 1929.

La rue Militaire desservait de l'intérieur les fortifications de Paris édifiées par Thiers.

Lors de l'annexion des communes de 1860 les nouvelles limites retenues pour Paris sont les anciennes fortifications de Thiers.

Voir la carte sommaire ci-dessous.

Carte sommaire

nothumb

Annexes

Voir aussi

Notes et références

  1. visite du site avec Xavier Peixoto archéologue responsable d'opération, Inrap
  2. Voir le communiqué de presse du 9 avril 2009 Paris retrouve sa première enceinte médiévale
  3. source Site sur Philippe Auguste avec la liste détaillée des vestiges actuels de l'enceinte
  4. source wikipedia