Formats de publication

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Distinction entre branche et arbre

Arbre
Figure représentant un arbre dont les ramifications montrent la filiation des diverses branches d'une même famille (source : Petit Robert). Un arbre généalogique est une représentation graphique d'une généalogie. Concerne autant une généalogie ascendante que descendante.
Branche 
Branches d'un arbre généalogique, d'une famille : venant d'une souche commune (source : Petit Robert) Ce sont les descendants d'une personne qui souvent donne son nom à la dite branche.

Distinction entre dépouillements, liste d'ascendance simplifiée et liste éclair

Dépouillement
sélection d'informations lues dans des actes BMS/NMD/autres, le plus souvent restitué sous forme d'une table alphabétique "par époux" (voire parfois, dans certaines tables de mariages, accompagnée d'une table alphabétique souvent non filiative "par épouses").
Il a un double usage : servir d' *instrument de recherche* lorsqu'on reconstitue un squelette d'ascendance ou de descendance, mais aussi référence *partielle* pour ceux qui n'ont pas encore récupéré de copie intégrale ou de photocopie de l'acte.
Pour une table de mariages, les informations généralement retenues se limitent (avec des variantes) à : date de l'acte, noms et prénoms des époux, âges des époux, prénoms des pères et identités des mères des époux (suivis éventuellement de "+"), identités des précédents conjoints (et mention éventuelle du "rang de veuvage" : MARTIN Jeanne Vf 2°, DURAND Jean Vve...), Lieu de provenance ou Lieu de naissance, notes éventuelles.
Le dépouillement doit restituer les informations telles qu'elles sont données dans les actes et, s'il s'en sent la capacité, le dépouilleur peut éventuellement précise en note, mais là seulement, que les orthographes "LIEVRE" et "HOUSSOIS" relevées dans l'acte concernent des personnes généralement appelées "LELIEVRE" et "LAHOUSSOIS".
Libre après au généalogiste de faire dans son logiciel les reconstitutions qui s'imposent et de les étayer par des raisonnements.
La liste d'ascendance simplifiée 
comme la liste éclair, sert *notamment* au généalogiste qui recherche des cousinages.
Par exemple, et mieux que dans une liste éclair, le cousin Tartempion (et les autres) qui lira dans le bulletin que M. Duschmoll a dans son ascendance le couple : 4912 POPHILLAT Charles/ 4913 MASSON Anne x 1631 Moulon, 45 saura immédiatement que le déposant de cette liste lui est lointainement apparenté. Par la grâce des numéros sosa, il pourra immédiatement s'atteler à la confection d'un tableau de cousinage, ce que la liste éclair ne permet évidemment pas, même si on peut souvent deviner (mais *deviner* seulement) où se trouve le point de jonction entre les branches.
Liste éclair 
bouteille à la mer. Elle n'est pas destinée à une personne en particulier mais à être publiée pour être lue par qui voudra. Son but premier est la recherche de concordances de noms, de lieux et d'époques. Car c'est le *minimum* d'informations nécessaires, mais suffisantes, pour déterminer si une recherche plus approfondie est justifiée.
La plupart du temps, on n'envoie pas une liste éclair à un correspondant, c'est déjà fait. C'est pour cela qu'il est devenu votre "correspondant".
A ce correspondant es-qualité, on envoie habituellement des GeDCom.
Tiny Tafel 
connus chez les anglo-saxons. Sont un type de liste éclair limité aux ascendants.

Publication Internet statique(classique)

La généalogie, créée et gérée avec un logiciel de généalogie, peut être rendue accessible à tous, en la publiant sur le réseau Internet.

  • Ce mode de publication est possible chez tous les hébergeurs de site et convient pour une base qui évolue peu.
  • Il faut effectuer une mise en forme, soit avec le logiciel de généalogie, soit avec des logiciels de publication exploitant le fichier Gedcom exporté.
  • Le résultat de cette mise en forme est ensuite téléchargé sur le site d'hébergement. Le traitement de mise en forme et le téléchargement qui suit doivent être répétés à chaque mise à jour de la base.
  • Les pages se retrouvent tôt ou tard indexées par les moteurs de recherche.
  • Il est laborieux de suivre une branche sur plusieurs générations, ou de rechercher une parenté entre deux individus.
  • Ces pages sont statiques dans le sens où toute l'information affichée est contenue dans le code source de la page. Donc toute modification nécessite une nouvelle version du code source HTML, et donc une mise à jour des fichiers hébergés sur le site de publication. Concrètement une modification des données d'une généalogie impose une regénération complète des fichiers HTML.

Publication Internet dynamique

Ce mode de publication n'est possible que chez certains hébergeurs (exemple Geneanet). En général, il suffit de télécharger sur le site d'hébergement le fichier GedCom exporté par le logiciel de généalogie. Ce téléchargement est beaucoup plus léger que dans le cas de publication statique. Les moteurs de recherche n'ont accès qu'à la page d'entête et à quelques pages qui en dépendent directement. La personne qui consulte formule une requête, et ne voit alors que la fiche correspondant à celle-ci. Cette fiche peut englober davantage de détails, note et témoins. Elle a aussi la possibilité de demander l'ascendance et la descendance d'une personne sur le nombre de générations choisi, ou de rechercher une parenté entre deux individus.

Cette possibilité de focaliser sur un individu choisi est un apport appréciable de la Publication dynamique.

PhP avec MySQL

Le PHP est un langage de script interprété par le serveur Web. Avec l'extension MySQL, le PHP permet la connexion à une base de donnée MySQL et son interrogation. Actuellement peu d'applications généalogiques ont été développées. On peut cependant en citer une: PHP Gedcom Viewer. Le couple PHP/MySQL est disponible sur l'hébergement gratuit Free, et sur la plupart des hébergements payants. Dans cette approche, une séparation est effectuée entre données et affichage. Les données sont stockées de manière indépendante du code générant l'affichage des informations. Un des exemples le plus connu de cette approche est basé sur le couple PHP/MySQL. MySQL est une base de données relationnelles (SGBDR) gratuite et très stable, qui dans notre cas de figure peut être utilisée pour stocker les différentes informations généalogiques (on peut aisément imaginer des tables de patronymes, lieux, événements, sources, notes, voire médias, ...). L'avantage très évident de stocker les données dans une base est la possibilité de lancer n'importe quel type de requête comme bon vous semble (à fin de statistiques, de recherche précise, de regroupements par critères, ...).

La base de données n'a qu'une fonction de stockage des informations. Encore faudrait-il pouvoir les afficher... A cet effet, on peut utiliser le langage PHP (également gratuit), qui est un langage de script. La principale particularité de cette approche réside dans le fait que les pages HTML ne sont créées qu'à l'exécution du script : vous n'avez pas de multitude de fichiers HTML sur votre site. Ainsi, pour afficher successivement les informations d'un individu ainsi que celles de ses 5 ascendants agnatiques, vous n'aurez pas besoin de faire appel à 6 fichiers html successifs, mais au même et unique script PHP qui ira "piocher" dans la base de données les informations relatives à ces individus. PHP se charge de générer un code HTML affichable sur votre navigateur préféré, en fonction des consignes d'affichage que vous aurez indiqué dans le script (données à afficher, post-traitement, tags de mise en forme, ...).

Ainsi, lorsque vous mettez à jour une données, vous n'avez à modifier QUE l'information concernée dans la base, et non le ou les fichiers HTML permettant leur affichage. Le script PHP se charge de récupérer l'information.

Principal reproche 
il n'existe à ce jour aucun outil basé sur PHP/MySQL offrant une offre complète d'administration des données généalogiques suffisamment compréhensible et adapté pour un non-initié.

Poplar Gedcom Viewer

Développé jusqu'à lors par Nicolas de Vulpian repose sur PHP/MySQL. Gedcom Viewer PHP Gedcom Viewer est un projet encore très jeune. Ce script est loin d'être opérationnel pour répondre aux exigences des généalogistes, de par le fait notamment qu'il contient quelques bugs et ne récupère qu'un nombre limité de données du Gedcom source.

phpgedview

PhpGedView exploite les fichiers GEDCOM 5.5 pour les présenter de façon attractive sur Internet.
John Finlay, fondateur de PhpGedView : "J'ai décidé de développer PhpGedView parce que je voulais gérer ma généalogie de façon dynamique avec un convertisseur GEDCOM-HTML. J'examinai plusieurs programmes, mais je fus cruellement déçu par les résultats. Cela me conduisit à créer mon propre outil. Dès juin 2002, je déposai la première version sur SourceForge. PhpGedView a été un des projets à plus forte croissance sur SourceForge.En juin 2003, après seulement un an d'existence, il figurait dans les 10 premiers."

Site en anglais mais le logiciel est entièrement francisé. Le logiciel fournit une généalogie en-ligne et dynamique. Il est modifiable donc peut être considéré comme un presque logiciel complet de généalogie.

Explication : publication Internet dynamique / statique

Un fichier gedcom, c'est un moyen de communication simple entre logiciels de généalogie.
Ca sert à faire passer par exemple une généalogie du logiciel X à un cousin possédant le logiciel Y.
S'il faut passer par un gedcom, c'est parce que chaque logiciel de généalogie stocke ses données à sa manière, sans tenir compte de la façon dont font les autres. Ils sont donc incapables de se comprendre.
Les logiciels de généalogie stockent leurs informations dans une base de données. On peut se représenter une base de données comme un grand tableau : on y trouve une colonne avec le nom, une autre avec le prénom, une troisième avec la date de naissance, etc. Et chaque ligne du tableau, c'est un individu de la généalogie.
Allons voir maintenant du côté d'Internet. Nos logiciels de généalogie savent de plus en plus traduire leurs informations en fichiers HTML pour les publier sur Internet. Ca se fait un peu comme une traduction en gedcom. Le logiciel crée alors une page pour chaque individu, chaque famille, crée une page avec la liste d'ascendance du de cujus, etc. Une page, donc un fichier HTML, par information à publier générée une fois pour toutes lors de la "traduction". On appelle ça un site statique.
On connait tous Généanet
Sur ce site, on peut trouver un individu quelconque et demander sa liste d'ascendance par exemple à 7 générations.
Si Généanet était un site statique, il aurait fallu que ses créateurs aient produit, pour CET individu, un fichier avec sa liste d'ascendance à 7 générations. Et un autre avec la liste à 8 générations, un autre à 9, à 6 etc. Et idem pour chacun des dizaines de millions d'individus stockés chez eux. Impossible !
Donc Généanet fonctionne autrement : avec une base de données. Et avec un logiciel qui comprend que vous, visiteur du site, voulez avoir la liste d'ascendance à 12 générations de Marcel Tartempion, qui va chercher ces informations dans sa base de données, qui va ensuite créer un fichier HTML qui les affiche comme il faut sur votre écran et qui enfin vous envoie ce fichier. C'est ce qu'on appelle un site dynamique. Les pages ne sont pas créées au préalable, mais sont composées à la demande.
On peut nous aussi créer des sites dynamiques pour nos propres généalogies. L'intérêt ? Offrir à nos visiteurs les mêmes possibilités que celles que l'on trouve sur Généanet et qui sont bien utiles : rechercher un individu, éditer ses listes d'ascendance ou de descendance, sa fiche familiale, etc. sans avoir à créer toutes les pages. Comment ? En ayant nous aussi, "derrière" notre site, une base de données et un programme informatique capable de faire le travail de recherche et de publication. Nul besoin d'une grosse machine comme Geneanet : on n'a pas des dizaines de millions d'individus dans nos généalogies.
Ces programmes, comme tous les programmes, sont écrits (développés) dans un langage informatique, qui peut être PHP, bien adapté pour ça mais ce n'est pas le seul. Faire soi-même un tel programme n'est pas à la portée du débutant. Heureusement il en existe de tous faits, gratuits ou payants. Je n'en citerai aucun pour rester correct ;-)
Pour remplir la base de données de notre site dynamique, on pourrait imaginer de créer une page du site pour saisir dans les champs d'un formulaire les informations sur chacun de nos ancêtres, comme on le fait dans notre logiciel de généalogie. Mais ce travail de saisie a déjà été fait et il serait fastidieux de recommencer. Or on connait déjà un moyen de faire passer les informations de la base de données de notre logiciel de généalogie à une autre base de données : le gedcom !
Et hop, la boucle est bouclée ! Le programme du site sait comprendre le gedcom et ranger les informations trouvées dans sa base de données de façon à les retrouver facilement. Il suffit donc de télécharger le gedcom sur le site et de lui demander de faire cette traduction, aussi souvent que notre généalogie est modifiée ou complétée dans notre logiciel de généalogie. Le gedcom n'est pas modifié par l'opération, il reste sur le site et on peut même le mettre à disposition de ses visiteurs pour qu'ils puissent le récupérer et l'intégrer à leur propre base de données.

Annexe

Autre sujet à traiter : comment on fait en PHP pour traduire le gedcom en base de données.